Sel Himalaya Bienfaits
Alimentation,  Santé

Sel Rose de l’Himalaya : Bienfaits ou Dangers ?

 

Salut tout le monde ! 😃

Comme vous avez pu le lire dans le titre, cette semaine on parle du Sel rose de l’Himalaya.
C’est un sel qu’on trouve de plus en plus sur nos tables de nos jours. Oui, vous savez, ces petits cristaux roses très jolis ? On les voit souvent dans de beaux moulins transparents. Vous voyez ? Et bien ça, c’est du sel rose de l’Himalaya.
Vous pouvez aussi trouver des lampes faites avec ce sel. Mais aujourd’hui, on va s’intéresser uniquement à sa version alimentaire et à ses effets sur notre Santé.

En effet, cela fait plusieurs années que nous entendons vanter ses vertus merveilleuses. Il serait un allié très précieux pour notre Santé. Ainsi, en nous basant sur cette réputation, nous avons commencé à en consommer de temps en temps il y a quelques mois. Mais n’étant pas de grands consommateurs de sel, nous n’avons pas noté d’impacts positifs ou négatifs sur notre Santé.

On a donc décidé de faire quelques recherches afin de connaitre les bienfaits que nous pouvions en attendre et, s’il serait bon pour nos organismes d’augmenter le dosage.

On partage donc avec vous le résultat de nos recherches. Vous verrez, c’est assez surprenant ! 🤔

o D’où vient le sel rose de l’Himalaya ?
o Quels sont ses bienfaits ?
o Quels sont ses dangers ?
o Qu’y a-t-il vraiment dans le sel rose de l’Himalaya ?

 

Sel rose de l’Himalaya : d’où vient-il ?

Ce sel a une particularité intéressante, il n’est pas extrait par l’évaporation de l’eau des océans mais est récolté sous la terre. Il faut creuser pour aller le récupérer. L’explication à ce phénomène est toute simple.
Vous vous rappelez comment était la Terre il y a environ 200 millions d’années ? Quoi ? Comment ça, vous n’y étiez pas ? Haha ! 🤣
Alors pour ceux qui ont la mémoire courte. A cette époque, notre planète était recouverte en grande partie d’eau et elle a subit de sérieux mouvements tectoniques qui ont déclenché la création des continents tels que nous les connaissons aujourd’hui.
En effet, pour schématiser rapidement, l’Inde est entrée en collision avec le « continent asiatique » et est venue s’enfoncer en-dessous. Le chevauchement de ces 2 plaques a donc donné naissance à la chaîne montagneuse de l’Himalaya.
Alors, vous vous demandez sûrement « Ok c’est cool, mais quel est le rapport avec le sel ? ». Hihi, vous allez voir, tout est lié. 😉

Lors de ce « chevauchement » des plaques tectoniques, une partie de l’océan sur lequel « dérivait » l’Inde s’est retrouvé emprisonné sous terre. Puis au fur et à mesure des siècles, ou plutôt des millénaires, l’eau s’est évaporée en laissant le sel qu’elle contenait se cristalliser derrière elle.

Puis un jour, arriva Alexandre le Grand et ses troupes. Après avoir bien crapahutés, Alex dit à ses gaillards : « Yo les mecs ! On s’pose un peu ici. J’suis trop cramé pour continuer. Faites pêter l’quinoa et l’tempeh !». Comment ça « Ils parlaient pas comme ça en 300 avant J.C. » et « Pff ! Alexandre le Grand, il était pas vegan » ? Parce que vous y étiez vous peut-être ? 😜
Bref, pendant que le quinoa cuisait, que le tempeh grillait et que les jus verts coulaient à flots, ces joyeux lascars ont remarqué que leurs chevaux appréciaient tout particulièrement de lécher la roche. Ils se sont donc rendus compte que celle-ci était riche en dépôts de sel.

De fil en aiguille, l’exploitation de ce sel à été mise en place et des mines ont vu le jour. Ce qui nous permet de pouvoir profiter aujourd’hui de ses jolis reflets rosés.

 

Himalaya
Himalaya

 

Quels sont ses bienfaits ?

Lorsque vous tapez sur internet « Sel Himalaya Bienfaits » vous trouvez très facilement de nombreux sites pour vous renseigner. Cependant, nous n’avons pas réussi à en trouver qui soient référencés d’articles scientifiques ou d’études prouvant leurs dires.
Au mieux, nous avons trouvé certaines concernant les bienfaits du sel de table classique, mais rien sur celui de l’Himalaya.
Voici donc, selon la majorité des sites, ce que vous pouvez attendre du sel rose de l’Himalaya.

  • Il s’agirait du sel le plus pur au monde. Etant donné qu’il est enfermé sous terre, il n’est pas soumis à la pollution contrairement à nos chers océans. De plus, il ne subirait aucun traitement entre le moment où il est extrait de la mine et où il arrive sur vos tables.
  • Il serait constitué de plus de 80 oligo-éléments comme le fer, le calcium ou le potassium. Ce qui en ferait un choix de premier ordre pour assaisonner vos plats tout en apportant à vos organisme un sacré plus nutritionnel.
  • Il serait plus concentré en Chlorure de Sodium que le sel classique. Ce qui vous permettrait d’en mettre moins et d’avoir les mêmes résultats gustatifs.
  • Il contiendrait beaucoup moins de Sodium. Cela vous aiderait à prévenir, par exemple, l’hypertension ou l’ostéoporose.
  • Il aurait de puissants effets détoxifiants et favoriserait la régénération cellulaire grâce à sa forte teneur en Fer. C’est d’ailleurs ce qui lui donne sa couleur rosée.
  • Il aiderait à réguler la rétention d’eau grâce au Potassium qu’il contient. Celui-ci aiderait à éliminer le surplus d’eau stocké dans votre organisme.
  • Il aiderait aussi à :

– réduire la cellulite
– favoriser la perte de poids
– augmenter votre libido
– améliorer l’assimilation des nutriments
– réduire arthrose, arthrite, rhumatisme, calculs rénaux et biliaires

Malheureusement, faute de preuves, nous ne pouvons pas vous confirmer que les bienfaits du sel rose de l’Himalaya sont vrais. 😌

 

Sel Himalaya Bienfaits
Sel rose de l’Himalaya

 

Quels sont ses dangers ?

Lors de nos recherches, nous avons non seulement vu que les bienfaits avancés n’étaient pas prouvés mais nous avons découverts que le sel rose de l’Himalaya présenterait des dangers pour notre Santé. Mais tout comme pour les bienfaits, la plupart d’entre eux sont reliés aux dangers du sel en général (Himalaya ou autres, peu importe) ou ne sont pas soutenus par des études sérieuses.
Voici donc les points sur lesquels vous devriez faire attention si vous consommer du sel de l’Himalaya.

  • Le premier danger souvent mentionné est le manque d’Iode que présente le sel de l’Himalaya. En effet, la plupart des sels de table sont automatiquement supplémentés avec de l’iode de synthèse pour faire face à de potentielle carences. Donc, si vous êtes dans le cas où vous n’avez pas une alimentation variée et que vous tenez votre apport en Iode uniquement du sel de table ; vous pourriez développer un fort manque en Iode. Ce qui serait fâcheux car votre glande thyroïde ne pourrait plus fonctionner correctement.
    Cela engendrerait des problèmes de fatigue, de troubles de la mémoire, de régulation de votre chaleur corporelle, etc, etc.
  • Un autre danger mis en avant est que les bienfaits annoncés dans le paragraphe précédent peuvent vous inciter à consommer plus de sel rose de l’Himalaya que nécessaire. En effet, vous pourriez être tenté de vous dire « Allez 3 cuillères à soupe en plus de sel rose dans mon assiette et Adieu la cellulite ! ». ATTENTION ! Ce sel reste du sel.
    Et une surconsommation favorise l’hypertension artérielle, l’ostéoporose et bien d’autres joyeusetés dont vous vous passerez bien.
  • Enfin, les détracteurs (vous aussi quand vous entendez ce mot vous pensez au « Prisonnier d’Azkaban » ??? 😆 C’est sûr, c’est « Détraqueur » et pas « Détracteur » mais avouez que ça y ressemble beaucoup) du sel de l’Himalaya avancent qu’il est toxique. Il est vrai que dans sa composition apparaissent certains éléments inquiétants comme l’Uranium, le Plomb ou encore l’Arsenic. Ouais, c’est sûr, ça fait quand même réfléchir à deux fois avant d’en acheter.

 

Sel Himalaya Bienfaits
Sel rose de l’Himalaya (photographe : Kym McLeod)

 

Qui a-t-il vraiment dans le sel rose de l’Himalaya ?

Alors, après avoir pris connaissance des bienfaits et des dangers de ce fameux sel rose, on vous avoue qu’on était plutôt paumés. Et oui, pas de références scientifiques précises à l’appui dans aucun des coins du ring. C’était donc difficile de désigner un vainqueur.

On a donc creusé… et creusé… et creusé. Oui oui, « comme dans les mines » mais on en a pas sorti du sel rose. 😆
Nous n’avons réussi à dénicher qu’une SEULE et UNIQUE étude sur le sujet du sel rose de l’Himalaya.
Cette petite a été menée en 2016 par l’OSAV, Organisme fédéral de la Sécurité Alimentaire et des affaires Vétérinaires, en Suisse.

Pour résumer, ils ont étudié 25 types de sels différents. Sel de table, fleur de sel, sel rose de l’Himalaya, sel noir d’Hawaii, … presque tous y sont passés. Le but était de savoir quelle est la teneur en nutriments (potassium, fer, …) et en contaminants (uranium, arsenic, plomb, …) de chacun de ces sels.

Donc voici ce qu’on peut en retenir concernant notre ami aux reflets rose par rapport aux différents bienfaits et dangers avancés plus hauts. 😉

Chlorure de Sodium

Il s’agit tout simplement de la teneur en sel.
Elle est effectivement très haute mais légèrement inférieure aux sels de mer classiques. En moyenne, 96% pour l’himalayen contre 98% pour les classiques. Mais vous conviendrez que la différence est vraiment minime pour être notable.
Donc si vous consommez trop de sel, qu’il vienne de l’Himalaya ou de Guérande, vous vous exposez aux mêmes dangers pour votre Santé. 🖐

Sodium

Il y a un peu moins de Sodium que dans les sels de mer classiques.
Environ 38% pour le sel rose contre environ 40% pour les autres.
Donc dire que vous consommerez « beaucoup moins de Sodium » grâce au sel venu de l’Himalaya est quand même exagéré. 🙄

Potassium

Il y n’a pas plus de Potassium que dans les sels de mer classiques.
De plus, même en respectant l’apport journalier en sel, cela vous permettra de combler environ 0.004% de votre besoin quotidien en Potassium. Ce n’est pas avec ça que vous allez aider votre organisme à réguler votre rétention d’eau… 😶

Fer

Sa concentration est plutôt forte contrairement aux sels de mer où il est inexistant, ou tellement faible qu’il ne peut être décelé.
En respectant la dose quotidienne maximale de sel, vous pouvez apporter à votre organisme environ 12% de votre besoin journalier en Fer. Cependant, il semblerait que ce Fer soit sous forme non héminique et donc plus difficile à assimiler.
De ce fait, essayez de ne pas vous laisser séduire par ces 12% d’apports. Et cherchez-les plutôt via d’autres aliments plus facilement assimilables. 😉

Iode

Il y a de l’Iode dans le sel rose de l’Himalaya. Et oui, contrairement à ce que vous pouvez lire sur le net.
Mais en moins grande quantité que dans les sels de mer classiques. A apport équivalent en sel, il y a quand même presque 2 fois plus d’Iode dans ces derniers.
Mais de là à dire que vous risquer une carence en Iode si vous ne consommez que du sel rose… C’est quand même oublier les autres apports d’Iode présents dans le reste de votre alimentation… A vous de voir. 😏

Calcium

Soit il n’y en a pas, soit la quantité est tellement faible qu’elle ne peut pas être détectée.
C’est surprenant car c’est souvent l’un des premiers oligo-éléments cités dans les articles vantant les mérites du sel de l’Himalaya… 😑

Uranium

Il y a bien de l’Uranium, tout comme dans les autres types de sel … Et comme dans beaucoup d’autres aliments d’ailleurs. Mais ne vous laissez pas inquiéter par ça. Uranium ne veut pas forcément dire Danger.
Effectivement, selon le rapport de l’OSAV, si vous respectez l’apport journalier en sel en utilisant le fameux sel rose vous introduisez dans votre corps 0.6% de la quantité d’Uranium qu’il peut tolérer.
Cela veut dire que vous pouvez, si vous le voulez, vous mettre encore 99.4% d’Uranium en plus dans le gueuleton avant d’avoir un problème. ATTENTION : On ne vous conseille pas de le faire ! C’est juste pour vous faire prendre conscience des chiffres. 😃

On va s’arrêter là concernant la composition du sel rose de l’Himalaya. Vous avez déjà un aperçu de ce qu’il contient vraiment et de la relation avec les bienfaits et les dangers annoncés. Si vous souhaitez avoir plus de détails, le rapport de l’OSAV est juste en-dessous dans les « Références ».
Vous avez pu ainsi voir que les arguments positifs comme négatifs, présentés dans les paragraphes précédents sont plutôt bancals selon cette étude.

 

Différents types de sels
Différents types de sels (source : studio3.com)

 

Nous sommes donc arrivés à une conclusion plutôt surprenante pour nous. En effet, avant de commencer nos recherches, nous pensions que cet article serait un article qui vanterait les fantastiques vertus du sel rose. Mais la conclusion est tout autre.

Effectivement, suite aux informations, ou plutôt au manque d’informations, que nous avons trouvé il semble que le Sel rose de l’Himalaya n’ait pas plus de vertus qu’un autre sel. D’autre part, il ne présente pas plus de dangers non plus si il est consommé intelligemment.
C’est un sel comme les autres mais qui a l’avantage d’être joli grâce à sa délicate teinte rosée. 🤗

Maintenant, à vous de voir ce que vous en pensez. Et si vous préférez consommer un sel qui a fait plus de 7000km ou celui produit près de chez vous.

 

PS : Si vous trouvez d’autres études scientifiques réalisées sur le sel rose de l’Himalaya qui nous permettraient à tous d’approfondir nos connaissances, partagez-les avec nous svp. Ça nous intéressera grandement.
Pour rappel, cet article traite des bienfaits du sel rose de l’Himalaya sur notre Santé uniquement via l’alimentation. Les effets des pierres de sel d’Himalaya sous forme de lampes, ou autres, feront l’objet d’un autre article.

 

🍃 Dites-nous dans les commentaires si vous consommez du sel rose de l’Himalaya ? Et, est-ce que vous avez noté des effets sur votre organisme (positifs comme négatifs) ?

Likez et partagez à vos proches, vous leur permettrez de se faire leur propre avis.

🍃 Prenez bien soin de vous !

 

Avec Amour, ❤
Claire & Nico

 

N.B. :
Nous sommes tous différents et ce qui ne fonctionne pas chez quelqu’un peut fonctionner chez un autre.
Nous vous transmettons dans cet article toutes les informations et connaissances que nous avons acquises suite à nos recherches, nos lectures et à nos expériences personnelles.
 
Et si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé.

 

Références :

Report on the composition of prevalent salt varieties
www.blv.admin.ch

https://www.letemps.ch/sciences/vertus-illusoires-sels-speciaux

https://www.bien-etre-au-naturel.fr/sel-de-lhimalaya/

https://hannibalfrugal.com/sel-rose-de-l-himalaya-utilisation-alimentation-stop/

http://bouddhisme-universite.org/bienfaits-sel-rose-himalaya/

https://www.passeportsante.net/fr/Communaute/ReponsesExpert/Question/sel-de-l-himalaya-3103

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez votre guide GRATUIT pour réussir votre tr​​​​ansition vegan ! 🍃